Cette fois ci, Mesdames, nous allons parler de choses sérieuses. Non pas que tous mes fabuleux articles précédents ne soient pas captivants, bien au contraire, mais là, on s’attaque à du lourd : Les relations Maman Nashii-Grand Bonhomme. Oui, vous voyez déjà le tableau, ca va être long et compliqué.

Depuis qu’il est né, mon Grand Bonhomme nous a montré un caractère assez affirmé et des réflexions assez matures pour son âge. Pas simple à gérer tous les jours mais nous avions fini par nous y faire. Sauf que depuis quelques temps, ca tourne au grand délire.

D’abord, il nous répond pour tout et n’importe quoi, n’obéit plus et n’accepte aucune remarque. L’adolescence avant l’heure. Difficile dans ces conditions de réussir à le faire manger ou à ranger.

Ensuite, il oppose à la moindre contrariété une crise et des hurlements, ce qui est déjà assez chiant en soi. Et j’avoue être assez liquéfiée et morte de honte lorsqu’il me fait ce genre de crise devant la porte de l’école en hurlant « je veux pas rentrer avec toiiiiii! ». Imaginez un peu la tête du gardien qui se demande si je suis vraiment sa maman et si je n’essaie pas de l’enlever. Grand (immense) moment de solitude.

Des petits monstres comme ça, je suis sure que vous en connaissez et ca ne vous affole pas. Quoique.

Ce qui m’angoisse nettement plus, c’est quand, après avoir expliqué que :  « Non, tu ne peux pas rester tout seul dans la rue / dans la voiture / dans le couloir parce que c’est dangereux. Quelqu’un de méchant pourrait venir et t’emmener loin pour te faire du mal. Donc, tu rentres et tu restes avec nous », la réponse que j’entends est : « Si, je veux rester tout seul et que quelqu’un m’emmène pour me faire du mal » ou « Je veux plus vivre avec vous, t’es pas ma famille »… ben j’en reste dans voix.

Comment un tout petit loulou comme ca peut’il penser à se faire du mal ?  Qu’est ce qui peut bien motiver son intention? Car ce n’est pas faute de lui expliquer que je ne peux pas accepter qu’il soit en danger parce que je l’aime fort et tout et tout, hein?

Alors Monsieur et moi, on s’est penché sur le problème en le retournant dans tous les sens. En y réfléchissant un peu, on s’est dit que l’école + les absences de Monsieur +  l’organisation quotidienne qui a changé du fait de la rentrée +  moins de temps à lui consacrer, ca donnait un mélange détonnant. Et qu’à priori, il cherchait probablement à capter notre attention pour se faire remarquer. Ou nous punir de ne pas assez nous occuper de lui.  Donc, première solution : lui accorder plus de temps ! Mise en application immédiate.

Ainsi, depuis le début de la semaine, j’ai changé mon organisation. D’abord je couche Petit Bonhomme avant Grand Bonhomme, ce qui me laisse un peu plus de temps pour lui tout seul. Ensuite, je m’efforce (oui, ce mot est nul dans ce contexte!) de lui consacrer le temps que nous avons ensemble, sans ranger, débarrasser la table, préparer les sacs du lendemain, passer le balai, etc…  Alors, j’espère vraiment que cela marchera, parce que, en contrepartie, cela signifie que je dois faire toutes ces petites choses accessoires mais indispensables après qu’il soit couché et cela retarde d’autant plus mon heure de sommeil à moi…  qui tourne autour de minuit. Déjà que je suis crevée. Pfff…

Notez d’ailleurs que cela explique également mon manque de temps pour le blog et la blogosphère en général. L’ordinateur, lui, est resté éteint tous les soirs de cette semaine. Ce qui je pense, ravi Monsieur, qui trouvait que j’y passais trop de temps… Et c’est pourquoi mes billets sont maintenant rédigés pendant ma pause repas, au travail. Je ne vois pas trop comment faire autrement, surtout que je n’ai absolument pas envie de fermer le blog (avec tout ce que j’ai encore à vous dire, non non non ! ), ma parenthèse à moi perso Nashii sans Maman.

Deuxième solution si la première ne donne pas de résultat : consultation chez le pédopsychiatre.

C’est une solution que je n’avais pas envisagé immédiatement, trouvant la démarche assez « médicale » et pas assez « éducative ». Mais l’idée fait son chemin car sur certains points, je me trouve assez incompétante – mais peut on parler de compétance maternelle…? On dit toujours qu’il n’y a pas de mauvais enfants mais des mauvais parents. J’en suis venue à me demander si je dois me classer dans les « mauvaises mères » puisqu’il est nécessaire de faire appel à un professionnel pour retrouver un peu de sérénité. Super Nanny y pourrait elle quelque chose???

Et chez vous, c’est plutôt « Pays desBisounours » ou « Guerre des Mondes »?? Faites un effort, rassurez moi. S’il le faut, mentez !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Be Sociable, Share!
, ,
Trackback

10 commentaires untill now

  1. MissBrownie 24/09 à 5:06

    J’ai un peu le même spécimen à la maison bien que ce genre de comportement devienne plus rare…
    La différence avec ton fils, c’est que quand il dit qu’il s’en fiche d’être tout seul sans parent dans la rue, il dit aussi qu’il sera assez fort pour battre tous les « méchants »

    Il dit aussi que la vie c’est nul, qu’il aurait préféré ne pas naitre mais généralement il réagit comme ça quand on ne céde pas à ses caprices ou qu’il est jaloux…
    Sinon c’est un petit garçon très souriant et joyeux.

    Alors moi aussi parfois je me pose la question du pédopsy mais sans y voir une réelle utilité pour le moment.

    [Répondre]

  2. Sophie L 24/09 à 5:30

    J’ai testé le psychologue. Ne te méprends pas sur sa fonction. Il ne règle pas le problème mais te donne des clés, ainsi qu’à l’enfant, pour l’aborder. Dans notre cas, cela nous a beaucoup aidé à nouer un dialogue avec notre enfant et qu’il exprime ce qui n’allait pas. Après, c’est un travail quotidien et en famille avec le petit.
    Une ou deux visites chez un psy aident parfois à débloquer une situation ou à contourner le mur devant lequel on se trouve. On ne court pas chez le psy pour un oui ou pour un non (c’est une tendance actuellement), mais, si tu sens que tu ne comprends plus ton garçon, alors, c’est sans doute une bonne chose.
    Bon courage!

    [Répondre]

  3. Herenui 24/09 à 11:02

    Mon Avis…
    Parfois on a besoin d’un regard extérieur pour voir ce qui ne va pas…car nous n’avons pas assez de recul pour évaluer la situation !!!
    Un psy…pourquoi pas…Mais alors un bon…car parfois on tombe sur des cas !!!
    Mais je pense que c’est à chacun de voir,de sentir qu’il a besoin d’un petit coup de pouce…
    Personnellement,j’ai un petit capricieux (le petit dernier)à qui l’on dit souvent…Va dans ta chambre et quand tu seras calmé,tu reviendras…Et il se calme tout seul…Et heureusement il n’est pas au stade de se vouloir du mal…Il est encore accroché à mes jupons…J’en profite car le temps viendra rapidement où il volera de ses propres ailes…Le temps passe si vite…
    Bises et courage

    [Répondre]

  4. Firemaman 25/09 à 3:18

    Oh voilà une situation que je connais bien avec Petit Soleil. Comme ton Grand Bonhomme, un caractère affirmé et très éveillé, une compréhension des choses assez sidérante parfois, le tout saupoudré de coups d’éclat, de caprices, d’entêtements, d’oppositions quasi systématiques.
    Vous avez bien identifié le problème, c’est votre attention qu’il cherche. Le plus dur c’est de trouver comment lui montrer, ou même lui prouver qu’on est avec lui.
    A la 1ère année de maternelle, ça n’allait ni à la maison, ni à l’école, on nous a conseillé de voir un psy. Bizarrement à partir du moment où l’on a pris rdv, les choses se sont apaisées. Le psy nous a dit que ça arrivait souvent, comme si de demander de l’aide, nous aidait déjà. Nous l’avons vu 2 fois, après il a été en longue maladie (le psy). Nous n’avons eu aucune réelle solution, même pas de « clé », mais juste de parler de notre fils, de nos rapports avec lui, ça permet aussi de mettre le doigt sur les petits soucis. Et même s’il ne participait pas, mon fils écoutait et entendait ce qu’on disait de lui.
    Maintenant on essaye de le cadrer au mieux, parce que c’est ce dont il a besoin. Le mien est un anxieux mais qui ne sait pas l’exprimer autrement que par la colère. Il est anxieux de tout, qu’on ne l’aime pas assez, qu’on ne l’aime pas bien, qu’on ne soit pas juste avec lui. Il a besoin de règles strictes et qu’on lui explique beaucoup de choses. C’est parfois épuisant, mais la garantie d’un peu de sérénité.

    [Répondre]

  5. Nashii 25/09 à 11:06

    @missbrownie : je te rassure, le mien aussi est souvent très joyeux. Pour le psy, si je tranche, je te le dirai.

    @Sophie : effectivement, je pense que la communication est un peu rompue, parfois. c’est effectivement un intermédiaire dont j’ai besoin.

    @herenui : chez nous, dans sa chambre, il ne se calme pas du tout, c’est même pire et ca peut durer très longtemps… quant au psy, je cherche toujours et je réfléchis encore un peu.

    @firemaman : j’ai l’impression qu’on a les mêmes loulous ! le mien aussi est très anxieux et il semble que ce soit lié à une très légère précocité… Et la sérénité, ben, j’y travaille.

    [Répondre]

  6. e-zabel 28/09 à 4:34

    Tu connais mon histoire. Je trouve ça bien de lui consacrer plus de temps le soir, j’avais aussi pris l’habitude de coucher choupie APRES son frère, même de quelques minutes.
    Mais moi cela n’avait rien changé… d’où pedopsy !

    [Répondre]

  7. astridm 28/09 à 9:12

    pas facile tout ça !
    il sait qu’en agissant comme ça, ça va vous faire agir…
    il demande effectivement seulement un peu plus de temps !
    tu as trouvé un léger mieux cette semaine ?
    et ton homme, il va lui réserver un peu de son temps aussi ?
    vraiment pas facile !

    [Répondre]

  8. Nashii 29/09 à 4:02

    @ezabel:je n’ai pas encore assez de recul par rapport à ma nouvelle organisation mais de toutes façons, je pense que le pédopsy sera nécessaire

    @astidm : pas encore de mieux mais je ne désespère pas…

    [Répondre]

  9. La poule pondeuse 30/09 à 2:07

    D’après ma mère (qui est psy) ce qui doit déclencher la consultation psy c’est quand vous avez l’impression de ne plus pouvoir gérer seuls, que la situation vous est intolérable et que vous n’y voyez pas d’issue. Donc finalement c’est très variable selon les cas ! (bien sûr on parle ici des « petits » problèmes, y a des cas -genre abus ou autre- où il faut y aller direct)
    En tout cas bon courage à toute la famille Nashii !

    [Répondre]

  10. Nashii 30/09 à 2:43

    @la poule: c’est le cas aujourd’hui, je ne sais vraiment plus quoi faire pour que nos relations s’améliorent. J’ai besoin d’un éclairage exterieur et même d’un décryptage.

    [Répondre]

Donnez votre avis