Je disais donc…

11h : Sous les ovations de Marie-José Perec en personne, c’est parti ! La foule des filles s’élancent par vague. Je dois être dans la quatrième. Il y a du people, il faut slalomer à droite, à gauche… Tiens, voilà Monsieur et Petit Bonhomme : Yeah!!! Je tiens une patate d’enfer !

11h06 : km1 : Je suis dans les temps. Je double pas mal de monde. Je suis une championne. Je te raconte pas comme j’y crois !

11h13 : km2 : Y’a une montée, un espèce de fond plat. Mais je suis toujours au taquet. Une championne je vous dit.

11h19 : km3: On arrive au abord du Grand Canal, une zone en plein soleil. Oups, je commence à avoir chaud. J’ai pas pris de bouteille d’eau pour ne pas m’encombrer, mais où est le ravitaillement ?!?

11h26 : km4 : J’ai chaud. Mais qu’est ce que j’ai chaud. Enfin, ils nous ont prévu un ravitaillement. Mais qui peux réussir à boire un verre d’eau en courant? Je bois tant bien que mal quelques gorgées et mise sur le ravitaillement suivant pour tenir bon.

11h32 : km5 : Une côte ! Ils ont prévu une côte. Les malades !! Ca va me claquer. Et non, je ne m’arrêterai pas. Même pas marcher. Courir, toujours courir. Mais le type au départ qui disait « C’est une course technique! », c’était pas pour rire!?!

11h40 : km6 : Voilà, j’ai couru l’équivalent d’une Parisienne. Et je vais y passer. J’ai chaud. Et j’ai soif. J’aurais du m’arrêter pour boire, parce que y’a pas de ravitaillement suivant !! En plus, j’ai oublié mes petits barres de pâte d’amande.

11h44 : mais où est ce kilomètre 7 ! Ils l’ont fait disparaitre, c’est pas possible autrement.

11h46 : Je vais jamais atteindre le kilomètre 7. Je vais crever.

11h47 : km7 : Enfin. Une petite fille scande « Plus qu’un kilomètre! ». N’importe quoi : c’est « encore un kilomètre! ». Et je suis sure que ça va être long.

11h48 : Mais qu’est ce qui m’a pris de dire à Ocean Spray que j’étais prête à faire 10 kilomètres avec E-Zabel pour Odyssea

11h50 : Ça finit au soleil et en montée. Je vais y passer. J’entends mon cœur. Il va surement s’arrêter dans peu de temps. Ils veulent nous achever, je ne vois pas d’autre explication.

11h53 : L’arrivée est en vue. Mais qu’est ce qu’elle est loin ! Encore un effort ma vieille, tu peux le faire. En attendant, je guette Petit Bonhomme et Monsieur dans la foule des supporters. C’est mon repère, ma bouée, mon phare.

11h54 : Je fais ma frimeuse en passant l’arrivée, histoire de les impressionner. Mais à l’intérieur, c’est le cauchemar. Et je n’ai même pas regarder mon temps.

11h56 : Je me pointe au ravitaillement. Évidemment, c’est comme pour les toilettes, faut faire la queue. A l’arrêt dans ma file, sous le soleil au zénith (ou presque, hein, on va pas chipoter!), je commence à voir des étoiles partout. Oulala, mais ca tourne autour.

11h57 : Oups, il faut que je m’assoie. Toi là, la fille juste à coté, trouve moi vite un truc sucré. Pitié.

12h05 : 1l d’eau et 2 barres de céréales plus tard, je suis à nouveau debout. Pas très fraiche mais debout.

12h08 : L’aboutissement : je reçois une magnifique médaille de finisseuse !

12h15 : Je retrouve Monsieur, qui me félicite pour ma jolie médaille. Et Petit Bonhomme qui trouve que je suis arrivée vraiment très très longtemps après la première. Il faut dire qu’elle a mis 30 min, elle.

Voilà y’a plus qu’à rentrer à la maison!

Et mon temps dans tout ca : environ 55 min !
C’est à dire moins que le temps limite que je m’étais fixé : 1h.
Mais plus que les 52 min espérées.
En même temps, j’avais pas prévu les côtes, le soleil, la soif et le coup de barre…

Donc globalement, je suis fière de moi !

Le lendemain, je n’étais que courbatures. Et douleurs. Et fatigue.

Quant à mon coeur, j’ai découvert qu’il pouvait battre à 210 bpm, c’est la plus fort rythme jamais enregistré sur mon Nike+ !

Et maintenant, pour la postérité, j’ai çà :

I did it !!

Rendez-vous sur Hellocoton !
Be Sociable, Share!
, , , ,
Trackback

3 commentaires untill now

  1. Béatrice 16/07 à 9:03

    Bravo !!!!

    [Répondre]

  2. sabine 16/07 à 11:51

    Waouh ! Bravo ! Oui, une vraie championne… Et une princesse !!!

    [Répondre]


  3. […] ou 7,15 sur ma montre, je finis ma première Parisienne. 46min. Soit 9,32km/h (pour 8,78km/h aux Princesses.) Mais je ne me sens pas épuisée, je sais que je n’ai pas tout donné. En réalité, je […]

Donnez votre avis