Mes enfants sont probablement comme tous les enfants – enfin j’espère – ils s’aiment et se détestent tout à la fois. Je ne saurais dire à quel point cette situation m’énerve mais les voir se battre, se chamailler et se jalouser à longueur de temps est absolument épuisant. Surtout quand ils comptent le nombre de chips qu’a pris l’un au dépend de l’autre…

Aussi, après avoir discuté avec Mme E, notre psychologue préférée, j’ai eu l’idée d’accorder à chaque enfant un peu de temps, un temps rien qu’à lui. En plus, c’est complètement raccord avec la discipline positive, ca tombe bien !

Concrètement, ca donne quoi.

Ca donne un mercredi, pour lequel j’ai confié Petit Bonhomme à une amie et le Dernier à la crèche : partir seule avec Grand Bonhomme vers le centre commercial, appeler Monsieur pour qu’il mange avec nous, laisser Grand Bonhomme choisir le restaurant, le laisser choisir la suite de la journée, rentrer à la maison, jouer ensemble à la maison, regarder un film, partager un moment à nous…

Ce donne un mercredi, pour lequel Grand Bonhomme n’était pas là et le Dernier à la crèche : partir seule avec Petit Bonhomme vers le centre commercial, appeler Monsieur pour qu’il mange avec nous, laisser Petit Bonhomme choisir le restaurant, lui proposer une sortie à deux vers Paris, aller acheter des petites voitures, poursuivre par le Jardin d’Acclimatation, faire des tours de manège avec lui seul, beaucoup rire ensemble, le voir s’endormir dans le bus du retour, partager un moment à nous…

J’ai toujours des scrupules à laisser l’un ou les autres pour passer des moments privilégiés avec mes Bonshommes mais que c’est bon de n’en avoir qu’un seul. Un seul à surveiller, un seul à s’occuper, un seul à accompagner, un seul à qui donner la main, un seul à qui faire des calins, un seul à qui donner de l’attention…

C’est comme les laisser pour partir en vacances, qu’il est dur de partir sans eux mais qu’il est bon d’arriver.

Evidemment, au retour il y a encore des jalousies, des « mais tu n’as pas fait ca avec moi ! » pourtant, je crois que c’est important pour nous. Au point qu’il faudrait probablement même les planifier dans l’agenda familial pour être sur de n’en rater aucun.

Rendez-vous sur Hellocoton !
Be Sociable, Share!
, ,
Trackback

6 commentaires untill now

  1. sabine 09/04 à 10:44

    Waouh, chouette !!! Et p’tit der dans tout ça ??? 😉
    Je ne sais pas si j’arriverais à faire pareil ici ?! Mais je trouve que tu leur fais de beaux cadeaux à tes loulous…

    [Répondre]

    Nashii 09/04 à 12:35

    En fait, le Dernier n’est pas en reste mais je pense qu’il y accorde moins d’importance et peut-être même qu’il ne s’en souvient pas. Par exemple, quand les grands étaient absents tous les deux, on l’a emmené manger des crêpes, comme un grand!

    [Répondre]

  2. Béatrice 09/04 à 1:53

    C’est une chouette idée, ça !

    [Répondre]

  3. Suzie 10/04 à 9:16

    Pas toujours facile à mettre en pratique… Déjà ici les quelques minutes deux ou trois fois par semaine que je passe seule avec mon Grand dans la voiture pour l’emmener au collège quand il commence tôt sont des moments privilégiés à deux que lui et moi apprécions beaucoup… Il y a aussi des petites heures ou demi-heures où les autres sont à leurs activités et où du coup, je me retrouve seule avec l’un ou l’autre… Parfois juste quelques minutes par-ci, par-là, c’est bien aussi.

    [Répondre]

    Nashii 10/04 à 9:45

    en fait, j’aimerais bien faire quelques minutes, par ci par là parce que je pense que c’est la régularité qui fait son effet, sauf qu’au quotidien, je n’y arrive pas. Il y en a toujours un pour interrompre un moment à deux !

    [Répondre]

    Suzie 10/04 à 10:07

    Oui, je crois que c’est plus facile quand ils sont plus grands parce qu’ils ont des emplois du temps de plus en plus différents les uns des autres et qu’ils sont de plus en plus amenés à avoir des activités extérieures et une vie sociale de plus en plus riche et remplie !

    [Répondre]

Donnez votre avis