Allez les poulettes, c’est parti !

Comme promis, après cette longue tirade à propos de 2014, voici venir 2015.

Et qu’est il prévu cette année?Un séjour au ski (déjà  parfaitement réservé), des vacances à la mer (absolument pas réservées), déjà des sorties prévues, dans plus ou moins longtemps et bien entendu, il y aura tout ce qui n’est pas prévu et ne le sera pas.

Et pour vous? Je vous souhaite tout ce qu’il y a de meilleur : des sourires, des larmes mais de joie, des café chantilly, de l’émotion, des cœurs à l’unisson, des goûters, de copains, des anniversaires, des devoirs vite faits, du soleil par la fenêtre, des dessins animés lovés sur le canapé, des petits déjeuners qui trainent en longueur, des glissades dans la neige, des cocktails avec ou sans alcool, des fins de mois faciles, des câlins à point d’heure, des nuits de marmotte, des trains à l’heure, des romans passionnants, des brunchs savoureux, des robes de la bonne taille, des bronzages dorés, de l’inspiration, des respirations, des baisers doux, de l’amour à l’infini et du bonheur à n’en plus finir…

Que 2015 soit merveilleux et puis c’est tout !

Rendez-vous sur Hellocoton !

 Bon, j’arrive toujours pas à ajouter d’image dans mes articles mais il faut vraiment que je vous en parle…

L’année dernière, j’avais bravé le vent et la pluie pour rejoindre Marjoliemaman et ses super copines fluorescentes au Parc Montsouris : La Marche des bébés nous attendait ! Le tour était passé bien vite, à peine le temps de discuter avec tout le monde, et à la fois bien lentement puisque nous avions failli arriver en retard pour la remise des récompenses, si justement méritée par Marjo, championne de la collecte en ligne !

Cette année, la Marche des bébés se déroulera le Dimanche 13 octobre 2013. Marjoliemaman ne sera pas au Parc Montsouris mais cela ne l’a bien évidemment pas empêché d’ouvrir une page de collecte. Moi non plus, je n’y serai pas (on ne peut pas être partout!) mais je vous invite vivement à rejoindre la liste de ses collecteurs ou à verser votre participation directement sur la page de collecte de Marjolimaman. Pour lutter encore un peu contre la prématurité et cette année, plus particulièrement, pour alimenter la recherche sur le retard de croissance in-utérin.

Et pour celles qui s’engagerait au point de faire la marche en entier, sachez qu’une collation Michel et Augustin vous attendra à l’arrivée. Michel et Augustin quoi !! Si çà, çà n’est pas de la motivation !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Et voilà, la rentrée est là… demain… ou presque.

Et mille et une choses tournent dans ma tête. Je voudrais vous parler de tout mais lorsque j’ouvre mon ordinateur, j’ai un sentiment de vide, de néant. Ma tête est pleine d’idée mais mes mains ne trouvent pas les mots. C’est quelque chose de très désagréable. Qui implique une espèce de mésestime de moi.

Alors pour commencer, je vais vous parler de moi. Oui, voilà : ceci est un billet perso.

L’événement le plus important de cette année 2013 est officiellement mon retour au travail.

Avril 2011 commençait mon congé maternité.

Octobre 2011, après moultes tergiversation commençait mon congé parental d’éducation.

Octobre 2012, manquant cruellement de courage, de temps, d’énergie, d’envie (le liste peut être prolongée à volonté), mon congé parental se poursuivait pour une année de plus.

Octobre 2013, fin du congé parental.

J’aime toujours autant mon temps libre à la maison. J’aime être là pour les enfants dès qu’ils en ont besoin, connaitre leurs maitresses et leurs copains. Mais je veux pouvoir avoir un peu de temps libre. Et je voudrais avancer à titre personnel. Et mettre le Dernier à la crèche nous coûte de l’argent. Voilà la difficulté, soit la crèche et le travail, soit rester à la maison mais pas de temps libre…

Nous avons donc tranché : je reprends mon temps partiel.

Je crains déjà les difficultés et la course au temps, qui est je crois le jeu favori des mères de famille qui travaille. Mais je me connais, je saurai rebondir.

En attendant, je fais des petites croix jour après jour sur mon agenda…

Rendez-vous sur Hellocoton !
,

Comme tous les ans, nous sommes partis en vacances en juillet et rentrés en août. C’est mon truc, les vacances en juillet. A cheval sur les dates d’anniversaire des Bonshommes.

D’abord les 2 ainés chez Papi et Mamie en tête à tête à la campagne. Le grand air, l’herbe et la tranquillité.

Puis 2 semaines de vacances en famille. Je vous fais un débrief asap (Ca fait pro, hein?).

Puis une semaine en pointillés avec Papy et Mamy (les autres !). La piscine et le soleil.

Cette fin de semaine ayant l’heureuse idée d’être « pont », Monsieur et moi, nous accordons quelques jours à Londres (d’ailleurs il faut vraiment que me penche sur l’organisation parfaite de ces journées rares, festives mais surtout libres – incohérence quand tu nous tiens) et laissons le trio maléfique à leurs grands-parents. On ne sais pas encore laquelle des équipes sera la plus résistante mais j’essaie de ne surtout pas y penser. Prions pour la piscine canalise tout ce petit monde.

Et l’air de rien, la rentrée approche à grand pas. Je suis déjà à point :

Les fournitures : achetées depuis début juillet.
Les nouvelles chaussures (il faut toujours des nouvelles chaussures pour la rentrée, n’est ce pas?) sont achetés depuis 2 semaines.
Les nouvelles baskets (leurs pieds grandissent décidément beaucoup trop vite !) ont été choisies avec Monsieur le week-end dernier.
Même les sacs de piscine sont remplis et fermés.

Je me connais bien, je suis certaine que j’ai oublié quelque chose…

Mer** les survêtements…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Ça me fait cet effet là à chaque fois.
Comme prendre le téléphone pour appeler une amie qu’on n’a pas contacté depuis plusieurs mois…
Comme reprendre le volant en se demandant si on saura encore conduire…

Après une longue pose de blog, je regarde les jours passer, je sais que je vais reprendre le clavier, mais quand? comment? et je me demande par où je vais recommencer. J’ai l’impression qu’il faut me pousser pour oser.

Alors je me lance.

Petit point moral :

Mes humeurs oscillantes ne vont pas en s’arrangeant. Je suis parfois très joviale et parfois dramatiquement effondrée. La vie me rend régulièrement triste mais je joue les wonder woman, toujours le sourire, toujours la pêche. Je me demande encore comment je fais pour tromper les autres. Je dois être une très bonne comédienne, je ne vois pas d’autre explication !

J’ai quelques billets en suspend de l’année 2012, qu’il faut absolument que je finisse pour vous tenir au courant de tout.

Et comme je ne sais pas vraiment pas quoi et comment commencer, je pense que je vais diffuser quelques photos de plus ou moins longue date car OUI, j’ai retrouvé le câble de l’appareil photo : Victoire !!

Allez, c’est parti !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Bon, faut pas se leurrer, mon humeur est toujours aussi oscillante et si on faisait le tour de France, je crois que je serais quelque part dans les Alpes, avec beaucoup de haut et quelques bas. Mais aujourd’hui, l’humeur est en mode « Prendre du recul » et je me décide à partager avec vous.

Le 21 décembre (oui, le jour des vacances !), je suis tombée malade. Je l’avais senti la veille : les yeux qui piquent et deux éternuements, c’était le rhume. Une petite crève quoi ! Évidemment, le 24 décembre, mon nez coulait telle une fontaine et mes yeux larmoyaient. Réveillon super sympa ! Le 26, j’étais toujours aussi malade du nez mais en plus, la gastro était venu me faire coucou…Voyons le bon coté des chose : le foie gras n’a pas eu le temps de s’installer !

Nouvel an était meilleur, la maladie s’éloignait. Disons plutôt qu’elle descendait… sur les poumons. Quinte de toux matin et soir, et tout ca, sans fumer.

Fin janvier, je toussais toujours quand madame Angine est venue me rendre visite. Après tous ces déboires, le doc a décidé de me filer un traitement de choc… auquel j’ai fait une réaction allergique (j’ai vraiment beaucoup de chance). Bien entendu, comme j’avais arrêté les antibiotiques trop tôt l’angine est revenue (Y’a pas de magie), j’ai donc repris un bon vieux traitement d’amoxicilline. Et voilà, aujourd’hui, après 45 jours de maladie, je crois pouvoir dire que je suis guérie. Je suis sur les genoux, mais je suis guérie.

Car évidemment, s’il n’y avait eu que moi, les choses auraient été plus simples.

Mais avec trois enfants, il y a statistiquement toujours un nez qui coule, une gorge qui gratte, une oreille qui fait mal, une fièvre persistante (5 jours !!)… J’ai donc repris mon abonnement chez le généraliste et chez la pédiatre et j’envisage de leur demander une carte de fidélité (ce serait vraiment trop facile, hein!).

Est il besoin de préciser que ces péripéties sont à classer dans les Downs de ce début d’année. Car après 2 semaines complètes en tête à tête avec mes 3 enfants, j’avoue avoir rêvé de leur retour à l’école et de mes journées « light » au moins entre 9h et 16h. Bien entendu, depuis la rentrée, mes journées à 2 (parce que le Dernier est toujours là), se compte sur les doigts d’une main… et je commence à saturer… Grand Bonhomme était malade la semaine dernière (fièvre persistante et otite), Petit Bonhomme a enchainé depuis samedi, et le Dernier a de la fièvre depuis ce matin.

Avec tout ca, je me demande même si je ne serais pas mieux au travail parce que finalement, en bossant, j’étais beaucoup moins fatiguée physiquement et psychologiquement parlant. Mais de tout çà, nous reparlerons plus tard!

PS : il est 18h17. Grand Bonhomme sort de sa longue douche (il consomme toute l’eau de la planète cet enfant là !), refuse de s’habiller et fait tout pour ennuyer Petit Bonhomme, qui est scotché sur les toilettes et demande désespérément si »quelqu’un peut venir m’essuyer » (à 4 ans et demi, bordel!), le Dernier, nu comme un vers parce que « Bain ! », passe en revu les livres, arrachant pas loin d’une page sur trois, et sinon s’assoie de force sur mes genoux en balançant au plus loin tout ce qui l’entoure et lui gène le passage… fragile ou pas !  Et je crois que j’ai mal à une oreille…

Rendez-vous sur Hellocoton !

Lorsque j’ai lu ce billet d’E-zabel à propos de l’After Mum-to-Be Party à venir, j’ai éprouvé soudainement l’envie irrépressible de prendre l’air en solitaire. Et dans la minute suivante, mon inscription était validée. Je ne sais pas trop ce que j’ai écris dans la partie « motivation », mais ca ressemblait à « Je ne suis pas sortie pour prendre soin de moi depuis 2 ans, et je rêve d’abandonner mes 3 enfants pour une matinée, par pitié, sélectionnez moi ! »…

Quand j’ai regardé mes mails quelques jours plus tard, me savoir « sélectionnée »pour l’évènement a déclenché chez moi une réaction assez exubérante remplie de « hiiiiii », « raaaa » et « ‘tain, c’est trop bon!!!! ». C’est bien simple, Grand Bonhomme a cru qu’on avait gagné plein d’argent.

Dès lors, j’ai mis Monsieur en condition pour être sûre de ne pas être plantée au dernier moment.

Et c’est comme çà que Samedi, j’ai largué toutes ma petite famille pour 50 min de trajet, pied, RER, métro, en chantonnant sous la pluie.

Le lieu choisi était magnifique et compensait le temps maussade de la journée.

Nous nous sommes séparés en petits groupes de 5 mamans pour suivre les différents ateliers présentés.

1er atelier : Produits de Beauté, avec une conseillère LIERAC, qui nous a présenté la nouvelle gamme de soins, tous plus agréables les uns que les autres. D’ailleurs, il faudra que je vous fasse un billet spécial à propos de mon rituel de soin quotidien…

 

 

 Le sérum hydratant qui m’irait bien…

J’ai une préférence pour l’Eau Sensorielle, probablement car je ne suis pas très « huile »…

Celui la, je pense qu’il me le faudrait : Zones relâchées & rebelles, c’est tout moi ! 

2ième atelier : Rencontre avec Isabelle Cantarero, auteur de « 50 listes pour mamans débordées« , que je connaissais déjà par internet interposé, étant une lectrice fidèle de son Blog de Maman. Quel plaisir de se rencontrer en personne et de se parler directement! Se dire que nous échangeons depuis presque 5 ans ne nous a guère rajeuni non plus…

Et j’ai ri de me dire et de lui dire, que des listes, j’en ai quelques unes dans mon ordinateur mais que moi, par contre, je n’ai jamais eu l’idée de les vendre… C’est çà le talent !

3ième atelier : Soins des cheveux avec un coiffeur et une conseillère PHYTO. La présentation était ciblée sur les problèmes des jeunes mamans, notamment la chute des cheveux. Effectivement, je les perds par poignée. Conclusion : il faut que j’entreprenne une cure de compléments alimentaires contre la chute de cheveux, ainsi qu’une cure d’ampoules spécifiques :

 Des soins spécifiques pour cheveux colorés

Jérôme a tenté de discipliner pendant un petit moment la chevelure d’Une Parisienne à Vincennes

4ième atelier (enfin, pas tout à fait atelier) : Power Yoga avec Béatrice Delahaie. Je ne connaissais pas le Power Yoga, qui est une forme de yoga très dynamique. Contrairement à l’image que j’avais d’un yoga très posé, et beaucoup plus dans les étirements que dans le mouvement, la courte séance (20 min) qui nous a été proposée n’a été qu’une succession de mouvements : debout, à genou, relevé, dos cambré… A la fin, ça commençait à chauffer un peu de partout ! Nous avons fini par une petite détente allongée sur le dos, vraiment très zennifiante !

5ième atelier : les paniers HelloFresh. L’idée est de sortir des classique pâtes, riz, et autres repas préparés sur le pouce et pas toujours équilibrés. Grâce à HelloFresh, vous recevez un panier, que vous aurez préalablement choisi pour 3 ou 5 repas / semaine, classique, sans viande, sans viande ni poisson, ou même végétarien et vous n’avez plus qu’à suivre les recettes qui sont proposées avec le panier. He oui, pas besoin de rechercher la recette et de faire les courses, Hello Fresh fait tout ça pour vous !

Le panier HelloFresh (produits frais inclus!) …

…et ce qu’on peut en faire. Sauf qu’en temps normal, vous n’êtes pas 30 à table…

6ième atelier : le Massage des Bébé en association avec NIVEA Baby. Stéphanie, masseuse professionnelle, a tenté de nous expliquer comment réaliser un massage rempli d’amour. Et je dis bien « tenté » car après 3h en atelier, nous étions quelque peu dissipées ! Moi, j’étais encore plus distraite car le massage, je connais et je pratiquais déjà.

 

 

Avec tout ça, nous sommes repartis les bras chargés de cadeaux, à tester à la maison.

Les 3h sont passées bien vite et j’ai pris beaucoup de plaisir à rencontrer et papoter avec d’autres mamans, dont quelques blogueuses dont je lis la prose tous les jours. J’aurais adoré terminer la matinée par un petit verre de jus de fruit en discussion libre mais le temps nous manquait.

Voilà, ma parenthèse enchantée s’est terminé. Je suis rentrée sous une pluie battante, et suis arrivée trempée jusqu’aux os à la maison, accueillie par un « Alors, ça valait le coup? »

Oh oui, ça valait le coup !

Merci à l’équipe de Mum-to-Be Party !

Rendez-vous sur Hellocoton !
, ,

Voilà, je suis – nous sommes – rentrée de 2 semaines de vacances. Première semaine à Triaize en Vendée et deuxième semaine à Argol en Finistère. Et j’ai suvécu. Yihaaa !

Oui, je rentre de vacances avec le sourire. Tout s’est plutôt bien passé et P’tit Der est vraiment un enfant très très cool. Nous l’avons trimballé en voiture ou en poussette, pendant parfois plusieurs heures, loupant l’heure du repas, du goûter… et il ne s’est jamais plaint. Pas de cri. Pas de plainte. Un vrai bonheur. Cet enfant est formidable.

Les deux grands ont également fait beaucoup de progrès et je rentre avec l’envie de repartir… un jour. C’est assez rare pour être signalé.

Dans les jours à venir, je vous fais un petit débrief de nos occupations, des idées à prendre et des ratés à oublier…

Rendez-vous sur Hellocoton !

A partir d’aujourd’hui et pour 2 semaines, je suis en vacances. Partie loin avec toute ma famille. Pas trop loin quand même. En Vendée d’abord. En Bretagne ensuite.

Oui, je sais, c’est moyen cohérent d’enchaîner la Vendée et la pointe Bretagne. M’enfin, c’est toujours mieux que le Var et le Nord. Il faut dire qu’on a lancé les réservations un peu tardivement et qu’on avait pour pré-requis 2 chambres au moins, un petit jardin et soit la mer, soit une piscine. Promis, pour l’année prochaine, je m’organiserai mieux.

C’est ce que je me dis tous les ans.

La semaine précédent chaque vacances, je suis au taquet : penser à tout, tel est mon crédeau. Les valises, les vêtements, les chaussures, les trousses de toilettes, la pharmacie, la bouffe, les doudous, les livres, les jeux… Bref, au taquet, je vous dis !

Ensuite, il faut charger la voiture. Et malgré l’immensité du coffre de mon Grand Picasso, j’ai toujours beaucoup de difficultés à y caser les 3 valises (oui, nous sommes 5, dont un bébé), le lit parapluie, la poussette, les jeux de plages, la glacière… Cette année, y’aura du progrès parce que je programme les achats au Drive pour aller les récuperer en arrivant. C’est toujours çà de moins dans le coffre.

Et en général une fois sur place, je me rends compte que j’ai oublié d’anticiper quoique ce soit, que je n’ai même pas regardé ce qu’il y a à faire alentours, que je n’ai aucune notion des incontournables de la région. Pour çà, je compte sur Monsieur, son IPhone, son petit portable et la mirifique connexion internet de notre gite de vacances. Pas de survie sans www.

Faut bien dire que, pour moi, et probablement pour une partie des mamans de cette planète, les vacances ne sont jamais vraiment des vacances. Entre les engueulades avec Monsieur pour des problèmes d’organisation ou d’enfants insupportables, l’intendance à gérer, les courses, les repas, les lessives, les enfants effectivement insupportables qui ne veulent faire ni ci, n çà mais que çi et que çà (qu’est ce que c’est que cette expression !), essayer de penser à tous ces petits riens qui éviteront que les vacances tournent au carnage… C’est bien simple, je sors de toutes les vacances complètement épuisées en criant à qui veut l’entendre « Je ne veux plus partir en vacances! »

En repensant à tout cela, je tire une immense révérence à ma maman qui nous trimballait pendant 2 à 3 semaines en vacances à la mer, avec les lessives en prime car à l’époque, pas de machine à laver dans les locations de plage, faisait les repas pour tout le monde et arrivait même à garder le sourire. Innenvisageable aujourd’hui.

Evidemment chaque année apportant son lot d’espoir, je cède aux sirènes de la mer et retourne plonger la tête la première dans les emmerdes, en me disant que… peut être… cette année… les enfants ont grandi… C’est c’là oui.

Bref, priez pour que cette fois ci je ne rentre pas en hurlant « Plus jamais çà! »

Ps : Au fait, tout ca pour vous dire que je ne pourrai pas répondre à vos commentaires, pour les prochains billets programmés. Mais commentez, commentez, ca me fera plaisir de lire tout ça en rentrant !

Rendez-vous sur Hellocoton !
, ,

He he !! Bah non, je ne suis pas morte, ni disparue non plus… ni même accouchée, d’ailleurs. Mais je comprends qu’après un mois d’absence, vous puissiez vous poser la question.

J’étais repartie d’un bon pied, pleine de bonne volonté, et puis finalement, le temps est passé plus vite que je ne l’aurais voulu, et sans trop savoir pourquoi, le blog est resté vierge de tout mot pendant de longs jours sans que j’y prenne garde

Peut être que la vie était plus tranquille et je ne trouvais plus grand chose à vous raconter…

Allez ! Petite actualisation donc :

– La vie est très très cool, quand on peut ne rien faire de sa journée. Et pour un peu, je crois que j’y prends goût. Je crains de déchanter avec l’arrivée du Dernier et la rentrée scolaire…

– Nous avons trouvé le temps de faire une chambre comme il se doit, même si elle n’a toujours pas de papier et de peinture. Blanc de blanc. Au mois, elle a des murs ! Merci Papi et Mamie, les champions des travaux en tout genre, qui sont capables de monter une cloison, changer une porte de place, finir un parquet et peindre l’ensemble (en blanc), en 2 fois 3 jours !

– Nous n’avons toujours pas trouvé le prénom… La loose, je sais. Il en reste deux. Le premier, Monsieur n’est pas complètement fan et le second m’angoisse un peu à cause des variantes de prononciation… Et dire que je peux accoucher ce soir !

– Mon sac de maternité est ENFIN prêt, j’ai mis un temps considérable à le faire, parce que je crois que, dans ma tête, je n’étais pas complètement prête… 9 mois et toujours autant de doute…

– Notre appartement est maintenant « squatté » à plein temps mais volontairement par les membres de ma famille qui seront donc là au cas où je devrais partir en catastrophe pour la maternité laissant les Bonshommes à leurs bons soins.

– Ma date théorique est le 22 juillet. J’ai pris le pari de tenir jusqu’au 14… histoire de féter ca sous les feux d’artifices !  Vous voyez, j’ai encore un peu de temps pour vous racconter quelques trucs.

Ce billet, c’est vraiment n’importe quoi : du vrac et du bordel, un peu comme dans ma tête. Ou sur mon blog…

Au fait, les squatteurs parentaux ont finalement décidés d’emmener les Bonshommes avec eux pour quelques jours, histoire de m’enlever du stress et de la fatigue. Retour prévu des petits monstres : le jour de l’accouchement !

D’ici là (oui, ca peut encore être dans 10 jours…), j’espère vous pondre quelques billets.

NB: au fait, je serai toute seule aujourd’hui entre 13h et 20h, et par toute seule, j’entends « sans personne sur Paris et la région parisienne pour m’emmener à la maternité »… Je crois que j’ai un peu les choquottes (mais comment ca s’écrit ce mot?) et ca doit être pour ca que je poste à 6h du matin…

Rendez-vous sur Hellocoton !