Désolée, je voulais vous mettre des photos mais WordPress fait grève ce soir et je suis un peu trop claquée pour insister, je ferai un édit ultérieur… En vous remerciant…

près mes vacances aux Sables d’Olonne, Monsieur nous a rejoint et nous avons fait route vers le Golfe du Morbihan. Nous logions près de Sarzeau et j’avais inscrit les enfants au Club Nautique du Rohu, à Saint Gildas de Rhuys. Ils proposent des activités pour enfants le matin, qui nous permettaient de passer un peu de temps au calme à la plage avec le Dernier et alternativement, le Petit et le Grand. Grand Bonhomme donc pu s’initier au funboat (sorte de catamaran optimiste en plus moderne) et Petit Bonhomme a fait plusieurs tous en bateau à la recherche d’un Trésor. Les moniteurs sont très sympathiques et sérieux, les enfants sont très bien pris en charge. Par contre, « on » avait oublié de me préciser que pour faire de la voile, il faut un combi-short, que j’ai donc du louer sur place pour une semaine le prix d’une combinaison neuve chez Décathlon. On ne m’y reprendre pas.

Compte tenu de ces obligations (bien volontaires, il s’entend), nous avons limité nos visites aux  points d’intérêt les plus proches. Voici donc ma sélection pour une semaine dans le Golfe du Morbihan.

– En premier lieu, nous avons été voir les alignements de Carnac : Bien qu’on ne puisse plus depuis de nombreuses années slalomer librement entre les pierres, les enfants sont toujours intrigués par ces champs de cailloux. Dans la même zone géographique, vous pourrez voir plusieurs alignements mais également le plus grand menhir (6m), qui a enchanté Petit Bonhomme.

– Juste à coté de Sarzeau se trouve le château de Suscinio. Les châteaux forts, ca plait toujours aux enfants, surtout aux miens. Partant pour une visite guidée, nous avons choisi la visite « insolite »: une visite guidée après la fermeture officielle du château fort pour un groupe restreint et qui donne accès à des espaces fermés aux visites classiques. Je présente ici toutes mes excuses aux personnes qui nous accompagnaient et qui n’ont pas pu profiter d’une visite calme et instructive. Parce que, bien évidemment, à 19h, le Dernier avait bien du mal a rester calme pendant les explications et Petit Bonhomme nous a fait une grosse colère car nous n’avions pas acheté de personnage chevalier à la boutique. Voilà voilà. Ceci étant, j’ai rencontré au cours de cette visite une charmante famille de 5 enfants, 2 filles et 3 garçons. La plus grande avait décidé de baby-sitter mes grands pour que je m’occupe exclusivement du Dernier. Très sympa et encore merci. Et leur charmante maman de me dire « Courage, jusqu’à 5 ans, c’est difficile. Après, ca va mieux. Et puis rassurez vous, une maman de 3 garçons, ca va forcément au paradis ! » Ce qui m’a fait bien rire.

– Toujours à coté de Sarzeau, nous avons fait une après midi accrobranche à Celt’aventures. Comme nous devions gérer nos Bonshommes, nous n’avons pris que des entrées enfants et nous, adultes, sommes restés les deux pieds sur terre. Plusieurs types d’activités sont proposés mais nous avons choisi les parcours simples qui sont tarifés en fonction de l’âge. Petit Bonhomme, 1,04m, a fait les parcours rose et orange à plusieurs reprises. Grand Bonhomme, 1,20m, a fait en plus, les parcours vert et jaune. J’ai été étonné de l’agilité de Grand Bonhomme à 4 ou 7m de hauteur, pas du tout effrayé par la hauteur, très à l’aise. Mes enfants m’étonneront toujours. Ceci étant le dernier parcours (jaune) est assez lent car certains ateliers sont difficiles et les participants, enfant ou adulte, ne sont pas tous très à l’aise. Après 1h et seulement un tiers du parcours, Grand Bonhomme a appelé au secours le personnel car une envie présente l’obligeait à retrouver la terre ferme rapidement. Il en fait toujours de bien bonnes!

– Parmi les points incontournables, il y a évidemment la balade en bateau au travers du Golfe. Avec les enfants qui ne sont pas toujours de très bons et agréables marcheurs, nous avons hésité puis laissé tomber l’idée de faire escale dans les iles. Nous nous sommes donc contentés d’une grande balade en mer. Difficile de choisir entre les différentes prestations proposées. Le choix s’est donc porté sur le meilleur rapport coût/durée/horaire de départ. Les enfants ont beaucoup aimé le voyage en bateau, même si le combo vent soleil les a un peu rétamé. Au retour à terre, tout le monde ronflait.

– Et pour finir, le dernier jour, nous sommes partis pour Vannes. Sur les conseils de Shalima, j’ai fait l’impasse sur l’aquarium et nous nous sommes contentés d’une grande balade au travers de la ville. C’était le jour de la Braderie, les rues étaient donc bien encombrées mais la ville ne manque pas de charme.

Enfin une adresse à conseiller, la crêperie L’Epidor à Port Crouesty : de bonnes crêpes, à des tarifs abordables et un service très sympathique !

Rendez-vous sur Hellocoton !
, , , , , , ,

Notre équilibre est fragile. Non, je ne parle pas de l’équilibre de la planète, ni de la nature, ni d’une guerre à venir. Non, très égoistement, je parle de l’équilibre de ma famille.

Au départ, nous étions 2. Enfin 1 + 1. J’avais mes occupations de mon coté, Monsieur avait ses occupations de son coté et au milieu, nous avions nos activités communes. Activités communes, qui, soient spontanées, soient construites et réfléchies, étaient le fruit d’une démarche volontaire, afin de construire une vie à deux. Car il faut bien avouer qu’au départ, nous n’avons pas tellement de point commun. A se demander comment nous en sommes arrivés là.

Et puis Grand Bonhomme est arrivé, mettant un grand coup de pied dans le Kapla. Et il nous aura fallu plusieurs mois, quasiment une année pour construire une vie à trois à peu près correcte. La faute à mon excessif sentiment maternel qui laissait peu de place à Monsieur dans mon couple « mère-enfant ».

2 ans plus tard arrivait Petit Bonhomme et rebelotte. Et il me manquait quelque chose. Impossible de savoir pourquoi mais je finissais par en vouloir à tout le monde et à moi même également de ne pas être « heureuse ». Difficile d’exprimer ce sentiment là mais il est particulièrement désolant de se dire « T’as tout pour être heureuse » et de ne pas le ressentir.

Professionnellement, mon travail m’intéresse mais rien de bien passionnant. Personnellement, à part me consacrer à mes enfants, je n’arrive pas à me sentir « accomplie ». J’ai laissé trop de chose en suspend. Je me sens vide et sans intéret. Et pourtant, sans trop savoir ni comment, ni pourquoi, j’ai réussi à rédresser la tête, à repartir sur ma route.

Il y a 1 an, nous commencions tout juste à retrouver un semblant d’équilibre quand Il s’est pointé

Le bilan aujourd’hui n’est pas vraiment positif mais probablement moins négatif qu’avec l’arrivée de Grand Bonhomme. Bref, les Bonshommes, Monsieur et moi nous efforçons de retrouver l’équilibre que nous avons perdu. En fait, je n’aime pas le mot « perdu », je préfère « égaré » car cela signifie pour moi qu’il reste une chance de le retrouvé. Je pars à sa recherche…

Rendez-vous sur Hellocoton !