Un petit commentaire de La Poule hier m’a fait douter mais constater que, effectivement, l’un de mes billets était passé à la trappe… C’est ça de perdre ses neurones ma bonne dame! Mon dieu, le boulet…

Donc, reprenons dans le bon ordre.

D’abord et comme je l’avais indique ici, Dr Dan m’avait confirmé que les examens qu’il faut faire sur le bébé et moi-même liés à la toxo n’entraînaient pas de contre indication à l’accouchement en plateau technique. Tout allait bien jusqu’à ce que ma sage femme m’annonce que l’hôpital où elle pratique avec sa collègue (à savoir celui où j’ai accouché de Petit Bonhomme) ne renouvelle pas leur contrat et se prépare à fermer le plateau technique. Quelle surprise !

Pourtant, bizarrement, quand elle m’a annoncé ca, ça ne m’a pas dérangé plus que ça. Dans ma tête, ça ne m ’empêcherait pas de rentrer à la maison rapidement. Tête de mule.

J’ai donc repris contact avec l’hôpital de Dr Dan, où j’étais finalement plus ou moins incrite à cause de la toxo, pour leur annoncer que j’accoucherais chez eux. Les listes étaient déjà complètes mais l’annonce des mots « toxo » et « Dr Dan » ont réussi à faire ajouter mon nom…

Au cours de mes derniers rendez vous de suivi, j’ai glissé l’info comme quoi je voulais m’en allez le plus vite possible après l’accouchement et compte tenu de mon expérience, personne n’a trouvé à redire. Super !

Enfin, plus innovant encore, l’hôpital en question propose un rendez vous avec une des sage-femmes de l’équipe pour présenter un Projet de Naissance. Youpi, youpi !! J’ai donc pu expliquer tout ce que j’avais sur le coeur : pas de péridurale, position à choisir et tout le tralala… J’ai donc appris à cette occasion qu’il existait des salles natures avec des cordes pour se suspendre au moment de l’explusion. Ca fait envie, non?

Pour finir, j’ai expliqué que je voulais rentrer dès le temps de sécurité écoulé. La sage femme m’a fait un sourire plein de sympathie (si si!) et m’a juste dit en riant « Même pas une nuit? Mais ca n’est pas une prison…! ». Ce qui m’a fait grandement sourire mais à quoi j’ai répondu « Non, non, vraiment, je veux m’en aller ».

Et voilà : pas de suivi global, ni de plateau technique pour moi mais un accouchement qui restera physiologique, autant que je le pourrai ou voudrai.

Je vous raconterai !

Rendez-vous sur Hellocoton !
, , , ,