Compte tenu des difficultés de communication que nous avions avec Grand Bonhomme, je l’avais emmené voir une psychologue conseillée par ma pédiatre, mais l’expérience m’avait grandement déçue : Grand Bonhomme était encore plus dur qu’avant.

Pourtant, et malgré toute ma bonne volonté, la situation ne semblait pas vouloir s’améliorer. Aussi, je suis retournée voir la pédiatre qui m’a donné un autre nom.

Me revoilà donc un samedi matin, de retour dans un de ces cabinets que je redoute tant, à étaler une fois encore toute ma vie et celle de mon Grand Bonhomme, à grand renfort de mouchoirs en papier. A l’issue de cette première séance, Mademoiselle C. nous proposait une nouvelle séance avec une partie en tête à tête avec mon loulou. Toute confiante, je suis revenue le samedi suivant main dans la main avec mon Bonhomme pour retrouver Mademoiselle C. Et là, le drame. Impossible pour mon Grand Bonhomme de me lacher la grappe. Il refuse le tête à tête et finit par se terrer sous ma chaise. Autorité, douceur, chantage, j’essaie tout, rien n’y fait. Cette fois ci, c’est Mademoiselle C. qui, bien embarassée, me propose d’aller voir une de ces collègues « qui pourra mieux vous aider ». Les boules. Mais OK.

2 jours après, comme si le cas nécessité une urgence absolue, rendez vous est pris avec Madame E. Et rebelotte : explications 3615Mylife, mouchoirs, snif, snif, etc… Premier contact, elle est vraiment très gentille, douce et sympa. En plus, pendant que je raconte mes misères, elle laisse Grand Bonhomme jouer avec ses voitures. Très bon point pour elle. Grand Bonhomme la trouve gentille. Il est même d’accord pour revenir faire une séance en tête à tête. Waou, je n’en reviens pas.

Dès lors, Grand Bonhomme a commencé les séances à raison d’une par semaine. Elle m’a expliqué qu’elle ne pourrait pas me dire dans le détail ce que Grand Bonhomme lui raconte, afin de ne pas rompre la confiance qu’il peut avoir en elle, mais qu’elle réaliserait une analyse de son comportement et de son caractère. Après 5 séances, elle nous a rendu ses conclusions : gros manque de confiance en soi. A vrai dire, l’habitude qu’il avait pris de déchirer ses dessins en criant « pas beau! » m’avais un peu mis sur la voie mais il est bon de se voir confirmer mes soupçons.

Elle a donc travaillé spécifiquement ce point là et je dois avouer que depuis, plus de dessin déchiré, plus de refus de faire parce que « j’y arriverai pas! » et globalement une amélioration notable de son comportement. Est ce que le fait qu’il grandisse? Je pense que ca joue également mais je reste persuadée que l’intervention de Madame E. nous a été d’un grand secours.

Et maintenant? Elle nous a proposé de lui faire réaliser un test de précocité car il semblerait que Grand Bonhomme soit un peu en « avance » pour son âge et que nos rapports difficiles viennent aussi du fait que ses sentiments sont en décalage avec son esprit et qu’il n’arrive pas à gérer tout cela. Nous sommes en train de la faire. Les conclusions nous seront rendus après les vacances de la Toussaint.

Mais pour celle qui hésiterait, le passage « psychologue » peut vous aide, à condition de trouver celui qui vous convient.

N.B. En terme de tarif, elle demande 50€ pour 45 min. Alors oui, c’est cher mais quel est le prix de la sérénité et de la paix familiale ?

Rendez-vous sur Hellocoton !
, ,