En cette semaine de rentrée, il est temps de faire un point.

Après nos petites vacances à Arcachon en juillet, les enfants ont passé quelques jours successivement chez leurs grands-parents paternels puis maternels. Autant dire qu’à leur retour, après avoir pu apprécier une certaine liberté en terme d’horaires et de comportement, ainsi qu’une alimentation à haute teneur protéinique pour les uns et glucidique pour les autres, le retour à la vie normale a été plutôt déroutant. Bien entendu, même si, pour la bonne entente au sein des familles, il faut partir du principe que ce qui se passe chez les grands-parents reste chez les grands-parents, il n’en reste pas moins que parfois, on aimerait être une petite souris pour savoir ce qu’il s’y passe. Car, quand on les interroge, les enfants nous laissent entendre que les repas se composent essentiellement de glace et chocolat chez les uns et poulet steack chez les autres. Bien évidemment, à leur retour, tout le monde jure ses grands dieux qu’ils ont bien eu leur ration de légumes, fibres et fruits mais nous ne sommes pas dupes !

Bref, tout ca pour dire qu’on en a bien bavé pendant les dernières semaines car les Bonshommes nous ont fait la misère. Voilà pourquoi, en cette « veille » de rentrée, j’ai préféré inscrire tout ce petit monde au centre de loisir, ainsi qu’à la crèche pour pouvoir insuffler un bon rythme pré-rentrée.

C’est l’heure de vérifier une dernière fois les sacs d’école, qui sont prêts et remplis depuis fin juin dernier. Sur les conseils d’une maman d’élève, dès que je récupère les listes scolaires en fin d’année précédente, je me précipite dans le supermarché local pour acheter tout ce qui est nécessaire. En général, tout est déjà en rayon, les fournitures sont toutes disponibles et les parents n’ont pas encore investis les rayon. Je fais donc mes courses tranquilles avec mes Bonhommes et j’ai l’esprit en paix pour toutes les vacances.

Malheureusement (ou heureusement) pour moi, la crèche n’a pas de place pour accueillir le Dernier ce lundi et je suis donc dans l’obligation de poser une journée de congé pour garder mes Bonshommes. De plus, comme la cantine n’est pas assuré pour les maternelles le jour de la rentrée (incohérence, quand tu nous tiens!), je dois aussi rester garder tout le monde mardi. Au final, je suis en vacances jusqu’à jeudi prochain, grâce, ou à cause, des manquements de nos services publiques. Mais je prends tout ce qui est à prendre et je préfère sourire à l’idée de profiter de la dernière journée de liberté en tête à tête avec mes enfants. Il ne reste plus qu’à espérer qu’il fasse beau !

Rendez-vous sur Hellocoton !
, ,

Ca n’est une surprise pour personne, voici le grand retour de l’école.

Je ne vous cache pas qu’après quelques semaines en tête à tête avec mes Bonshommes, j’ai éprouvé un certain soulagement à les voir reprendre le chemin des bancs. (Ouh la vilaine !)

Petit Bonhomme est rentré en Moyenne Section. Il était très fier. Même s’il n’est pas avec son super copain le petit T.
« Mais on se verra à la récréation! ». Et philosophe avec ca.
Sauf qu’il n’est plus non plus avec sa super maitresse de Petite Section. Et si cela vous parait évident, ca ne l’était pas pour lui. La journée s’est écoulée sans heurt jusqu’au coucher, quand il a simplement fondu en larmes en réalisant qu’il lui faudrait s’accomoder de cette nouvelle maitresse, un peu moins maternelle et douce que la précédente. Quelques explications plus tard et l’engagement pris de papoter avec Mme I., le sourire était de retour.

Grand Bonhomme est, quant à lui, rentrée en CP. Une belle étape, pour lui, comme pour moi. Ca faisait drôle de le voir avec son petit cartable sur les épaules. Mais nous étions fin prêts ! Je l’ai accompagné jusqu’à sa classe. Il a du choisir une place et hésitant entre plusieurs, il a préféré la compagnie des filles plutôt que des garçons. Si les filles l’entourent d’une atmosphère calme et studieuse, ca n’est pas pour me déplaire. (Bon, pour l’instant, il se contente de nous rapporter des dessins avec des petits coeurs dessus…). Je n’ai pas pu m’empêcher de faire quelques photos pour le souvenir. Lorsque je suis partie, il s’est retenu de se lever pour me faire un dernier bisou mais constatant que tous les autres copains étaient restés assis, il s’est ravisé. Un Grand, quoi !

Lorsque je l’ai croisé à 13h, il était entousiasmé, ravi, souriant. « Tu comprends, on a un livre de lecture! » Et moi, j’étais rassurée.

Voilà pour moi également le retour des journées sereines sans les grands, la possibilité de reprendre mes occupations. Je devrais avoir des choses à vous raconter !

Rendez-vous sur Hellocoton !