Je vous ai déjà parlé des débuts de l’allaitement de Grand Bonhomme. Je poursuis…

Après avoir traversé victorieusement les premiers écueils de l’allaitement, qu’on représenterait un peu comme une route sinueuse en montagne (régulièrement, vous devez repasser la seconde, voir la première vitesse pour reprendre un peu de souffle…), Maman-Allaitante se retrouve, en général, après quelques semaines, sur une bonne autoroute (ca roule, on n’a pas trop besoin de réfléchir, on branche le régulateur de vitesse, et régulièrement, il faut s’arrêter pour faire le plein !). On commence à pleinement apprécier toute la facilité de l’alimentation au sein : bébé commence à avoir un rythme un peu stable, on peut envisager quelques sorties sans craindre les pleurs en voiture, et en plus, on n’a rien besoin d’emporter, tout est dans le sein !

C’est là qu’en général arrive la rentrée au travail. Et parce Maman-Allaitante n’est pas forcément Maman-au-foyer, fut inventé le Tire-Lait (TL). Voici mes expériences :

J’avais d’abord acheté un TL manuel dont je tairai la Marque mais le coussin de « l’entonnoir » n’était pas suffisamment « étanche » et j’étais toujours inondée. Bof…

J’ai essayé un TL électrique simple, loué en pharmacie mais je n’ai pas été convaincue par le résultat, comparé à la difficulté de gérer la « machine » (lourde, encombrante, etc.). Mouais…

J’ai enfin acheté un TL électronique/manuel ISIS Uno, qui lui, m’a vraiment convaincue. Vendu dans une mallette isotherme noire, plutôt sympa, je l’ai emporté au travail tout les jours et l’ai rapporté tous les soirs avec mes précieuses réserves. Tout le monde me disait : « mais, qu’est ce qu’il y a là-dedans ? ». Personne n’a pensé que cela pouvait être un TL !

En raison de 2 tirages en journée, soit une pause le matin et une l’après midi, je tirais jusqu’à 2 x 200ml, soit 2 des 3 biberons nécessaires en journée. Le dernier biberon était composé du tirage du matin avant de partir au travail et celui du soir avant de me coucher. J’ai fait cette routine jusqu’au 6 mois de Grand Bonhomme. Ensuite, les tirages ont diminué au fur et à mesure de la diversification. Enfin, j’ai remplacé le biberon de midi et celui du gouter par des laitages, et hop, plus besoin de tirage !

Aujourd’hui, je suis particulièrement contente de me dire que ma reprise d’activité n’a pas nui à la santé de mon enfant, au moins, pour ce qui est de l’alimentation. Mais je suis consciente que cette activité était particulièrement chronophage et qu’elle n’est pas toujours compatible avec l’emploi du temps ou l’activité professionnelle de chacune. J’ai eu la chance de pouvoir le faire et j’espère trouver le temps de le refaire à nouveau.

Rendez vous dans 2 mois : c’est ma rentrée !

Rendez-vous sur Hellocoton !
Be Sociable, Share!
, , ,
Trackback

pas de commentaire untill now

Donnez votre avis